Les Installateurs de Panneaux Solaires à Nîmes (LIPS)

Adresse :
420 Cr de Dion Bouton,
​30900 Nîmes, Gard, France.

Téléphone:
06 45 29 60 56

 

Une pelleteuse détruit une maison, Saint-Gervasy, vers Nîmes, dans le Gard

[Nîmes] La préfecture détruit une maison à coup de pelleteuse !

Les gendarmes et la préfecture qui détruisent une maison à coup de pelleteuse ? Vous ne rêvez pas. C’est bien ce qui s’est produit ce jeudi 26 octobre dans la commune de Saint-Gervasy, tout près de Nîmes. Mais pourquoi ? Enquête.

Saint-Gervasy : une maison détruite

Ce matin, c’est au bruit d’une pelleteuse que les habitants de Saint-Gervasy se sont réveillés. Et pour cause : des engins de chantiers étaient en train de démolir une maison avec la bénédiction de la préfecture.

La raison, cette maison, construite illégalement sur une parcelle en forêt de Saint-Gervasy, tout près de Nîmes, posait un risque majeure pour la sécurité des habitants du Gard.

Pelleteuse 2, Saint-Gervasy 30320, Nîmes, Gard, Occitanie
La maison en cours de destruction (Saint-Gervasy, Gard) © Radio France – Clément Arnal

Le propriétaire de la maison avait déjà été sommé de quitter les lieux il y a 5 ans. C’est à dire la durée maximum accordée par les autorité au propriétaire. Une histoire qui n’est pas sans rappelé celle d’un homme qui avait du démonter lui même les panneaux photovoltaïques de son toit.

Pour resituer l’histoire, il faut savoir que ce dernier été passé outre l’interdiction de construire donnée par la Mairie. En 2000, il avait simplement décidé de faire ce qu’il voulait.

Risques de feux de forêts dans le Gard

Cependant, la maison de 72m² est en pleine zone à fort danger d’incendies. Cette décision égoïste mettait en péril de nombreux habitants, sans compter la destruction de la forêt. Tout ça, pour le simple plaisir d’un seul individu. Est-ce que le jeu en valait la chandelle ?

Pelleteuse, Saint-Gervasy 30320, Nîmes, Gard, Occitanie
A Saint-Gervasy (Gard), à une dizaine au nord-est de Nîmes, une maison a été détruite par les services de l’Etat. © Radio France – Clément Arnal

Si sa maison est détruite, l’homme reste propriétaire du terrain.

Cependant, il devra aussi s’acquitter des frais de démolition, qui sont évalués à 40 000 euros. Auxquels viennent s’ajouter quelques 70 000 euros d’astreinte.

Il se souviendra sans doute que dans la construction de maison comme dans l’installation de panneaux photovoltaiques, il faut faire appel à des professionnels.

Mais le pire, c’est que son cas, qui doit servir d’exemple, n’est pas isolé. Selon les autorités, 40 dossiers dans la même situation sont en ce moment en train d’être évaluer.

Faites vous partie des maisons à risque de démolition ? Dites le nous dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *